Ateliers de Réflexion sur la Condition Humaine (ARCH)

" Inciter les enfants à pénétrer audacieusement dans le champ des grandes questions sur la vie,

qui préoccupent les hommes de génération en génération " 

 

 

Objectifs 

 

Jacques Lévine et Michel Develay écrivent  :

 

« Il faut que l’école puisse procurer aux enfants qui n’ont pas la chance de pouvoir les éprouver dans leur famille, la possibilité de ressentir « les plaisirs psychiques naturels qui sont :

- le plaisir de penser ;

- le plaisir d’exprimer sa pensée ;

- le plaisir de lire la pensée des autres, pas forcément, au départ, sous la forme de textes ;

- le plaisir d’écrire ou de figurer par des moyens divers ce que l’on pense. »

« L’objectif (des ARCH) est que tous les enfants, y compris ceux qui ne sont pas des apprenants scolaires immédiats et motivés puissent trouver à l’école, l’étayage et le plaisir que procure l’invitation à réfléchir aux grands problèmes de la vie » … « Parce qu’il faut admettre que l’apprentissage qui s’installe d’emblée et facilement chez les uns, a besoin, chez d’autres, d’un étayage préalable où l’enfant peut faire une expérience non scolaire d’expansion de son moi pensant. » 

Extrait de Pour une anthropologie des savoirs scolaires 

 

 

Schématisation 

 


Josse Annino

Trace Lévine carré